Search

Cancer ovarien- Points de vue de médecins experts

Date de la dernière mise à jour: 23-Sep-2022

11 minutes de lecture

Nous avons expliqué dans des vidéos précédentes que le cancer prend naissance lorsqu’un groupe de cellules du corps commence à croître et à se diviser de manière anarchique. Nous avons également expliqué qu’il peut se produire et se propager  à n’importe quelle partie du corps. Par conséquent, le cancer porte le nom de la partie du corps où il a commencé, même lorsqu’il se propage à d’autres parties plus tard.

Donc, si le cancer prend naissance dans les ovaires, alors, on l’appelle le cancer de l’ovaire, et c’est notre sujet aujourd’hui.

Cancer de l’ovaire.

Les ovaires sont les sites de production d’ovules chez les femmes, ils sont également la principale source d’hormones œstrogènes et progestérones. Les ovules produits par les ovaires voyagent à travers la trompe de Fallope jusqu’à l’utérus où ils sont fécondés et s’installent dans l’utérus et forment un fœtus.

Il y a un ovaire de chaque côté de l’utérus et chaque ovaire est principalement constitué de trois types de cellules. Chaque type d’entre eux peut se transformer en un type de cancer différent. Ces cellules sont les suivantes :

  • Les cellules épithéliales, qui couvrent la surface externe de l’ovaire.
  • Les cellules stromales, qui produisent des hormones féminines œstrogènes et progestérones et maintiennent le tissu ovarien .
  • Cellules germinales, qui deviennent des ovules.

Environ 85 à 90 % des cancers de l’ovaire sont des carcinomes épithéliaux. Certaines tumeurs ovariennes peuvent être bénignes et ne se propagent jamais au-delà de l’ovaire. D’autres sont cancéreux ou malins et peuvent se propager à d’autres parties du corps et peuvent être mortels.

Encore une fois, qu’est-ce que le cancer de l’ovaire?

C’est un cancer qui prend naissance dans les ovaires. 

Il se classe au cinquième rang selon le taux de mortalité des cancers chez les femmes, ce qui représente le cancer le plus mortel parmi les cancers de l’appareil reproductive féminine.

Lorsqu’il est découvert à un stade précoce , le traitement est  plus efficace.

Par conséquent, il est si important de faire attention à votre corps et de savoir ce qui est normal pour vous afin que lorsqu’il y a quelque chose qui ne va pas ou qu’il y a des symptômes, vous puissiez les détecter et rendre visite au médecin .

 

Alors, quels sont les symptômes du cancer de l’ovaire?

Les stades très précoces causent rarement des symptômes, mais à mesure que la maladie progresse, des symptômes non spécifiques apparaissent, et ils sont généralement confondus avec d’autres causes.

Le cancer de l’ovaire peut causer les signes et symptômes suivants:

  • Ballonnements abdominaux ou gonflement.
  • Saignements vaginaux, en particulier, si la patiente a dépassé la ménopause ou des leucorrhées.
  • Douleur ou pesanteur dans la région pelvienne.
  • Douleurs abdominales.
  • Changement du transit tel que la constipation.
  • Perte de poids involontaire.
  • Un besoin fréquent d’uriner.
  • Sentiment de satiété ou perte d'appétit.

Si ces symptômes sont présents pendant deux semaines ou plus, faites immédiatement une visite chez votre médecin. Si vous ressentez des saignements ou des leucorhées anormaux, appelez votre gynécologue pour voir ce qui ne va pas.

 

Mais qu’est-ce qui cause le cancer de l’ovaire en premier lieu?

On ne sait pas encore exactement ce qui cause le cancer de l’ovaire. Cependant, des chercheurs ont identifié certains facteurs qui peuvent faire augmenter le risque de cancer de l’ovaire.

En général, le cancer se développe lorsqu’il y a une mutation dans l’ADN des cellules.  Cette mutation indique aux cellules de croître et de se diviser rapidement sans s’arrêter et au-delà de leur durée de vie, ce qui conduit finalement à former une masse.

Malgré tous les progrès scientifiques et de la recherche, il n’y a aucun moyen de savoir si vous allez développer un cancer de l’ovaire ou non. La plupart des femmes l’obtiennent sans être à haut risque. Mais connaître les facteurs de risque peut aider les médecins à identifier le groupe à risque élevé et à prévenir le risque de cancer de l’ovaire.

Voici les facteurs de risque identifient:

  • Âge moyen. Le cancer de l’ovaire peut survenir à n’importe quel âge, mais il est surtout diagnostiqué chez les femmes âgées de 50 à 60 ans.
  • Mutations génétiques héréditaires. Il y a un petit pourcentage de la population de cancer de l’ovaire qui se développe en raison de l’hérédité de certains gènes . Les gènes connus pour augmenter le risque de cancer de l’ovaire sont appelés «BRCA1» et «BRCA2». Ils sont également connus pour augmenter le risque de cancer du sein.
  • Antécédents familiaux de cancer de l’ovaire. Les personnes qui ont un ou plusieurs parents atteints d’un cancer de l’ovaire sont plus à risque, surtout si elles sont des personnes apparentées au premier degré.
  • Utilisation à long terme de l’hormonothérapie substitutive d’oestrogène.
  • L’âge où les menstruations ont commencé et se sont terminées. Le début très précoce de la menstruation, la fin très tardive de celle-ci, ou les deux ensemble peuvent augmenter le risque de cancer de l’ovaire parce qu’il augmente la période de la femme étant exposée à l’hormone d’œstrogène.
  • Avoir un cancer du sein, de l’utérus ou colorectal.
  • Syndrome de Lynch.
  • N’ont jamais accouché.
  • Endométriose, qui est une maladie où le tissu de la muqueuse de l’utérus se développe ailleurs .

Si vous avez un ou deux de ces facteurs de risque, cela ne signifie pas que vous aurez un cancer de l’ovaire à coup sûr. Cependant, vous devriez parler avec votre médecin de votre risque et de la façon de vous protéger par des examens réguliers et un dépistage pour détecter toute anomalie tôt.

Il n’y a pas de moyen absolu d’arrêter le cancer de l’ovaire ou de le prévenir. Mais il peut y avoir quelques précautions pour réduire le risque de l’obtenir, telles que:

  • Envisager des pilules contraceptives orales. Les femmes qui ont des contraceptifs oraux peuvent avoir un risque réduit d’être atteintes d’un cancer de l’ovaire. Cependant, vous devriez parler avec votre gynécologue pour discuter de vos options contraceptives et savoir si les pilules vous conviennent.
  • Discutez de vos facteurs de risque avec votre gynécologue.  Si vous avez des antécédents familiaux de cancer du sein, de l’utérus ou de l’ovaire, ne gardez pas ces renseignements pour vous. Partagez-le avec votre médecin afin qu’il puisse déterminer ce que cela signifie pour  définir votre propre risque de cancer.
  • Accoucher. Il peut vous protéger contre le cancer de l’ovaire.
  • Allaitement maternel. Certaines études suggèrent que les femmes qui allaitent pendant un an ou deux risquent moins de cancer de l’ovaire et de cancer du sein.

Ce sont tous des facteurs qui peuvent réduire modestement le risque de cancer de l’ovaire.

 

Mais qu’en est-il du dépistage? Que faut-il savoir à ce sujet ?

Malheureusement, il n’existe pas de moyen simple et fiable de dépister le cancer de l’ovaire chez les femmes qui ne présentent aucun signe ou symptôme.

Le dépistage est un test qui est utilisé pour détecter la maladie avant qu’il n’y ait des signes ou des symptômes et lorsque le traitement fonctionne le mieux.

Ainsi, contrairement au cancer du col de l’utérus, il n’y a pas de test de dépistage spécifique qui peut détecter le cancer de l’ovaire avant qu’il n’y ait pas de symptômes.

Il est particulièrement important de prêter plus d’attention aux signes ou symptômes d’avertissement. Chaque femme doit faire attention à son corps et savoir ce qui est normal pour elle et ce qui ne l’est pas.

Cependant, il existe certains tests de diagnostic. Ces tests fonctionnent mieux lorsqu’il y a des symptômes. Ils diagnostiquent ou éliminent le diagnostic de cancer de l’ovaire.

Les tests de diagnostic du cancer de l’ovaire comprennent:

  • Examen pelvien.

Dans ce test, le médecin essaie de ressentir toute anomalie, masses ou sensibilité dans le bassin. Le médecin insère des doigts gantés dans le vagin et appuie simultanément une main contre l’abdomen pour sentir les organes pelviens. Le médecin vérifie également les organes génitaux pour toute anomalie ou sécrétion.

  • Examens d’imagerie.

Des tests comme l’échographie, la tomodensitométrie et l’IRM peuvent aider le médecin à déterminer la forme, la taille et la surface des ovaires. Ils peuvent également montrer une masse anormale de l’ovaire.

  • Tests sanguins.

Les analyses sanguines peuvent inclure une numération globale complète qui pourrait détecter toute inflammation ou infection, ou elles peuvent inclure des tests de la fonction des organes qui peuvent renseigner sur la santé globale du patient. Mais plus important encore, votre médecin pourrait demander un test sanguin pour les marqueurs tumoraux. Ce sont des substances spécifiques qui sont libérées par les tumeurs. Certains marqueurs tumoraux pourraient indiquer un cancer de l’ovaire. Par exemple, on fait un test de dépistage de l’antigène 125 du cancer, aussi appelé (CA125), pour détecter une protéine qui se trouve souvent à la surface des cellules cancéreuses de l’ovaire. Ce test ne peut pas vous dire si vous avez déjà un cancer ou non, mais il peut donner à votre médecin une idée de votre diagnostic et de votre pronostic.

  • chirurgie.

Parfois, tous les examens d’imagerie et les tests sanguins ne mènent à rien. Tous les tests ne peuvent pas conduire votre médecin au bon diagnostic. Par conséquent, la chirurgie peut aider votre médecin à trouver le bon diagnostic en faisant une exérèse de l’ovaire suspect et en faisant  un examen au laboratoire d’anatomopathologie. L’examen tissulaire de l’ovaire peut indiquer s’il est cancéreux ou non.


 

Notre rôle aujourd’hui est de répondre à la plupart de vos questions concernant le cancer de l’ovaire. Aujourd’hui, nous avons le Dr Lee,qui est un médecin de premier plan à l’hôpital Anam de l’Université de Corée à Séoul. Il va discuter du cancer de l’ovaire avec nous d’un point de vue médical expérimenté.

Interview:

Qu’est-ce que le cancer de l’ovaire?

Le cancer des ovaires est appelé cancer de l’ovaire.

Y a-t-il des symptômes spécifiques du cancer de l’ovaire?

Parce que le cancer de l’ovaire n’a pas de symptômes, il est difficile pour les patientes de le détecter, et comme il n’y a pas non plus de symptômes précoces, ils finissent généralement par arriver à l’hôpital trop tard.

Ce cancer est divisé en stade 1, stade 2, stade 3 et stade 4, mais la plupart des patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire visitent l’hôpital à la fin du 3e au 4e stade.

Le cancer de l’ovaire est-il lié à l’âge?

Bien que l’on pense que le cancer de l’ovaire survient beaucoup chez les patientes âgées de 50 à 60 ans, comme les examens hospitaliers réguliers sont souvent effectués de nos jours, de nombreuses jeunes femmes le découvrent également.

Les maladies bénignes comme les fibromes ou les kystes sont-elles liées au cancer de l’ovaire?

On dit que la plupart des tumeurs bénignes ne sont pas liées au cancer. L’une des tumeurs bénignes est appelée endométriose. On dit que l’endométriose est cancéreuse en petit nombre - environ 1%.

Comment est-il diagnostiqué?

L’échographie est le diagnostic le plus couramment utilisé.

Deuxièmement, un test sanguin appelé marqueur tumoral, tel qu’un test sanguin CA 125 est également utilisé. Le TDM est également demandé si nécessaire.

Quelles sont les options disponibles pour traiter le cancer de l’ovaire?

Le traitement est la chirurgie. Pour le cancer de l’ovaire, la chirurgie est le traitement le plus important. Je pense qu’il est très important d’enlever la majeure partie du cancer autant que possible par chirurgie, et une chimiothérapie peut être administrée après, si nécessaire.

Après avoir été diagnostiquée d’ un cancer de l’ovaire, peut-on tomber enceinte?

C’est en fait ma spécialité. Pour avoir un enfant après avoir reçu un diagnostic de cancer de l’ovaire, vous devriez le faire pendant le diagnostic initial. L’étape 1 peut être divisée en A, B, C plus en détail. Jusqu’à ce que le stade 1C soit découvert, la grossesse peut être maintenue et c’est ce qu’on appelle la préservation de la fertilité. C’est pourquoi il est très important de le découvrir au tout début.

Qui est le plus susceptible d’avoir un cancer de l’ovaire? Qui est le plus à risque?

Certaines personnes ont des facteurs génétiques pour le cancer de l’ovaire, et d’autres non. Ceux qui l’ont ont un gène appelé DRCA. C’est un gène qui peut survenir en même temps que le cancer du sein ou le cancer de l’ovaire. Ainsi, ceux qui ont le gène BRCA ont un risque plus élevé. Donc, pour les personnes qui ont un cancer du sein ou de l’ovaire dans la famille, il est bon d’avoir des tests réguliers. Il est également nécessaire de faire un test génétique, si nécessaire.

 

Conclusion:

Le cancer qui se développe au niveau  des ovaires est appelé cancer de l’ovaire. Comme le cancer de l’ovaire ne présente aucun symptôme, il est difficile pour les patientes de le détecter. Ce cancer est divisé en stade 1, stade 2, stade 3 et stade 4. Bien que l’on pense que le cancer de l’ovaire se produit beaucoup chez les patientes dans leurs années 50 à 60, comme les examens hospitaliers réguliers sont effectués souvent ces jours-ci, de nombreuses jeunes femmes le découvrent également. On dit que la plupart des tumeurs bénignes comme les fibromes ou les kystes ne sont pas liées au cancer. L’échographie est le diagnostic le plus couramment utilisé.  En deuxième lieu, un test sanguin appelé marqueur tumoral, tel qu’un test sanguin-CA 125 est également utilisé. Un scanner est également fait si nécessaire.

Dans le cas du cancer de l’ovaire, la chirurgie est le traitement le plus important et on peut administrer une chimiothérapie après, au besoin. L’étape 1 peut être divisée en A, B, C plus en détail. Jusqu’au stade 1C , la grossesse peut être maintenue, et c’est ce qu’on appelle la préservation de la fertilité.

Certaines personnes sont atteintes de facteurs génétiques du cancer de l’ovaire. Ceux qui en sont atteintes ont un gène appelé BRCA. C’est un gène qui peut survenir avec le cancer du sein ou le cancer de l’ovaire, qui peut être détecté par un test génétique.

En Corée, certains disent que cela devrait être fait chaque année, ou lorsque le dépistage avec le virus HPV est fait tous les 3 à 5 ans. Cependant, aux États-Unis, ils vous conseillent de  faire des frottis de VPH et de Pap ensemble tous les 5 ans.

Pour le cancer de l’ovaire, la chirurgie est la plus importante, et que ce soit au stade 1 ou au stade 4, elle est traitée par chirurgie. La chimiothérapie est un traitement complémentaire.

Des articles

Autres Articles