Search

Tout ce que vous devez savoir sur la Diverticulite

Date de la dernière mise à jour: 12-Aug-2022

21 minutes de lecture

Diverticulitis

Le gros intestin (côlon) du corps humain peut présenter des petits renflements sous forme de poches. Ces petites expansions sur le côlon sont appelées diverticules.

 

Définition de la diverticulite

La diverticulite est une maladie de ces diverticules qui peut se développer dans le côlon au fil du temps. La diverticulite est définie par une affection inflammatoire qui commence au niveau du diverticule (occlusion par un stercolithe et micro perforation) ou au niveau du collet du diverticule (ischémie ou lésion mécanique).

L'inflammation par micro perforation est caractérisée par une réponse inflammatoire mésentérique péridiverticulaire qui peut se développer vers une infiltration phlegmoneuse murale et péricolique, fistulisation, perforation scellée, abcès, perforation libre, péritonite et tumeur sigmoïde inflammatoire sténosante. Le saignement est une autre conséquence à distinguer de la maladie diverticulaire.

La présence de perforation qui est identifiée par la présence d'air, de fistules ou d'abcès, constitue la différence entre une diverticulite grave et une diverticulite simple.

 

Causes de la diverticulite

Bien que l'on ne sache pas exactement ce qui en est la cause, la diverticulite apparaît à la suite de l'affaiblissement des parois du côlon dans le temps. Habituellement, la diverticulite apparaît chez les hommes de plus de 60 ans.

Les chercheurs établissent un lien entre la diverticulite et l'âge, le mode de vie, l'alimentation et la génétique. Ils considèrent que le processus d'affaiblissement des parois du gros intestin est stimulé par des contractions musculaires, les matières fécales et les débris alimentaires pourraient être les raisons d'une pression plus élevée dans le côlon. Plus on mange de la nourriture malsaine, plus les contractions musculaires et la pression sont fortes. La pression à l'intérieur du côlon est la principale raison qui force la muqueuse interne à pénétrer via de petits vaisseaux sanguins dans la paroi du côlon et à créer des renflements (diverticules). À mesure que la pression intra-colique augmente, d'autres rangées de diverticules pourraient se former .

Malgré la dichotomie de l’incidence entre les civilisations occidentales et asiatiques (les civilisations nord-américaines et européennes sont à moitié touchées par la diverticulite, tandis que l’incidence chez les Asiatiques est considérablement plus faible), la diverticulite est une maladie très rare chez les végétariens. Cela valide l'idée qu'une alimentation saine et que le maintien d'un mode de vie actif pourraient protéger de la diverticulite.

 

Facteur de risque

Des études montrent qu'il existe de nombreux facteurs de risque qui conduisent à la diverticulite. Les plus importants d'entre eux sont:

  • Le tabac;
  • Viande rouge;
  • Faible teneur en fibres alimentaires;
  • Surpoids ou obésité;
  • Vie sédentaire;
  • Drogues (stéroïdes et opiacés).

 

Diverticulite versus diverticulose

La diverticulite et la diverticulose sont des conditions différentes du côlon et, ensemble, elles constituent la catégorie des maladies diverticulaires. Le point commun entre ces deux conditions est la présence de diverticules.

Le diverticule est une poche formée dans la paroi du côlon en raison de la pression des contractions musculaires. Normalement, les dimensions des diverticules vont de la taille d'un petit pois à beaucoup plus grandes. L'emplacement des diverticules est souvent au niveau du côlon sigmoïde, dans le côté inférieur gauche de l'abdomen.

La diverticulose est diagnostiquée lorsqu'il a été remarqué la présence de diverticules dans le côlon. C'est une affection très courante du côlon, environ 50% des personnes de plus de 50 ans en sont atteintes, et la plupart des personnes de plus de 80 ans. La diverticulose ne présente aucun symptôme. Elle est généralement découverte par hasard lors d’un examen abdominal de routine. Cependant, la diverticulose peut se compliquer par une diverticulite. Environ 30% de ceux qui ont une diverticulose développent une diverticulite.

La diverticulite est l'inflammation ou l'infection d'un ou plusieurs diverticules. La diverticulite pourrait être douloureuse. L'emplacement de la douleur de la diverticulite se trouve dans le côté inférieur gauche de l'abdomen, où se trouvent les diverticules. La diverticulite déclenche généralement des symptômes tels que fièvre, nausées, vomissements, constipation ou diarrhée.

 

La diverticulite est-elle grave?

La diverticulite est une maladie grave qui pourrait être une maladie chronique. De plus, elle peut devenir très dangereuse si elle n'est pas traitée.

La diverticulite est-elle douloureuse?

Normalement, la douleur de diverticulite consiste en une douleur semblable à une crampe dans la partie inférieure gauche de l'abdomen. D'autres douleurs peuvent apparaître en raison des autres symptômes, tels que des vomissements, de la fièvre, de la constipation ou de la diarrhée.

La diverticulite est-elle contagieuse?

Comme la diverticulite est le résultat d'un mode de vie et d'une alimentation malsaine, elle n'est pas contagieuse. Heureusement, la diverticulite n'est pas cancéreuse non plus.

La diverticulite est-elle héréditaire?

Les scientifiques ont découvert que si vous avez des membres de votre famille qui ont été diagnostiqué de diverticulite, vous êtes susceptible de développer la maladie. 

Bien qu'il s'agisse d'une découverte importante, elle n'est guère surprenante car dans la plupart des affections intestinales, l'hérédité est l'un des facteurs de risque. Donc, naturellement, pour les personnes qui ont ou ont eu des membres de la famille proche souffrant de diverticulite, le risque de développer la maladie est plus élevé. Cependant, bien que la diverticulose puisse être héréditaire, il est important de noter que la principale cause de la maladie n'est pas les antécédents familiaux ou les gènes. Le facteur important qui augmente le risque de diverticulite, en dehors de l'âge, est la pression sur les parois du côlon. Elle est causée par des efforts pendant les selles, qui à leur tour sont causés par une consommation insuffisante de fibres alimentaires ou même une déshydratation chronique. En raison d'une insuffisance de fibres ou d'une hydratation inadéquate, il peut être difficile pour le côlon de former efficacement du volume et de l'expulser, ce qui peut éventuellement conduire à une diverticulose.

Il est utile de connaître ce fait important afin que l'on puisse prendre des mesures préventives pour développer une protection potentielle contre la maladie. Augmenter les fibres dans l'alimentation et assurer une consommation d'eau adéquate sont deux façons dont les patients peuvent aider à prévenir l'assaut de cette maladie. Les personnes qui sont génétiquement prédisposées à la diverticulose doivent envisager d'adopter ces pratiques pour minimiser leur risque de développer la maladie.  En outre, il serait utile de souligner que tous les patients atteints de diverticulose ne finissent pas par contracter une diverticulite.

 

Pathogenèse

La physiopathologie de la diverticulite est caractérisée par une hypertrophie (et une élastose) avec une largeur croissante de la couche musculaire circulaire, avec des diverticules émergeant à des lacunes naturelles associées à la pénétration de l'artériole alimentant les couches (sous-)muqueuses.

La diverticulite commence généralement dans un seul diverticule, qui est la source du plus grand inconfort lorsqu'elle est comprimée, et l'inflammation peut se propager à d'autres diverticules dans la région, c'est-à-dire avancer dans une direction longitudinale.

L'inflammation commence normalement dans la muqueuse extériorisée du diverticule, ce qui la rend endoscopiquement discrète, jusqu’à ce que l'inflammation ne revienne à la muqueuse de l'extérieur de la paroi ou qu'une rupture du collet diverticulaire causée par le passage d'un stercolithe ne provoque une diverticulite.

En conséquence, la question centrale pour l'imagerie transversale n'est pas seulement de savoir si un abcès / perforation est présent ou non, mais aussi si les critères morphologiques susmentionnés de la diverticulite sont présents, ou si, l'inflammation segmentaire du côlon n'implique qu'un segment porteur de diverticules.

 

Symptômes de diverticulite

Les symptômes de la diverticulite peuvent varier en fonction du niveau de gravité de la maladie. Tout d'abord, la douleur de diverticulite est généralement ressentie dans la partie inférieure gauche de l'abdomen, mais elle peut également survenir sur le côté droit.

En cas de diverticulite, en plus de la douleur abdominale, d'autres symptômes peuvent également survenir, tels que:

  • Forte fièvre pouvant s'accompagner de frissons;
  • Nausées et / ou vomissements;
  • Constipation ou diarrhée – ce sont les symptômes les moins courants de la diverticulite.

De plus, lors d 'une poussée de diverticulite, les selles peuvent souvent présenter du sang ou il peut y avoir des saignements du rectum.

La fièvre, les vomissements et le sang dans les selles peuvent représenter des signes de complications graves de la diverticulite.

Les signes de diverticulite du sigmoïde sont également décrits par le terme « appendicite du côté gauche » avec les symptômes suivants:

  1. douleur spontanée dans le quadrant inférieur gauche
  2. réaction inflammatoire (CRP, GB, température)
  3. défense locale à la palpation.

Cependant, comme cette triade est variable, dépendante du temps et non spécifique, elle peut éveiller la suspicion de diverticulite sans répondre aux critères diagnostiques modernes. Le jugement clinique a une sensibilité de 65 à 70% basée sur les antécédents et l'examen physique ainsi que sur les résultats de laboratoire, une valeur qui est assez constante dans toute la recherche.

 

Différencier les symptômes de la diverticulite des autres maladies du côlon

Appendicite aiguë

L'un des motifs les plus répandus de consultation des urgences chirurgicales est la douleur abdominale du quadrant inférieur droit. L'appendicite aiguë est la cause la plus fréquente de cette douleur. Plusieurs troubles supplémentaires, cependant, apparaissent avec des symptômes identiques et nécessitent un diagnostic différentiel.

La diverticulite colique est l'un des nombreux troubles qui peuvent causer de la douleur dans le quadrant inférieur droit. Bien que la diverticulite colique soit généralement du côté gauche, elle est rare à droite ou le processus a tendance à se développer au niveau du caecum ou le côlon ascendant. Les patients âgés de 20 à 40 ans sont plus susceptibles de développer une diverticulite colique droite. Cet âge jeune d'apparition contraste fortement avec les personnes âgées qui développent une diverticulite colique gauche.

L'appendicite aiguë est également répandue chez les jeunes enfants souffrant de douleur dans le quadrant inférieur droit. En conséquence, à droite, il est souvent difficile de faire la distinction entre la diverticulite colique droite et l'appendicite aiguë. En raison de ces facteurs, 80% des patients atteints de diverticulite colique droite sont diagnostiqués à tort avec une appendicite aiguë lors de l'examen préopératoire. Seulement 3 à 6% de ces personnes sont diagnostiquées avec précision avant la chirurgie.

 

Infections du côlon

Les micro-organismes qui ont trouvé leur chemin dans l’intestin, provoquent des infections intestinales. Voici quelques-uns des symptômes les plus fréquents d'une infection gastro-intestinale:

  • diarrhée
  • Nausée
  • vomissement
  • crampes abdominales
  • Fièvre
  • mal de tête

 

Cancer du côlon

La diverticulose et la néoplasie colorectale ont des modèles épidémiologiques et des facteurs de risque comparables dans les pays occidentaux, et les incidences augmentent avec l'âge. Cependant, les preuves d'un lien entre la diverticulose et la néoplasie colorectale sont mitigées.

La diverticulose n'est pas liée à un risque accru de néoplasie colorectale avancée, selon la recherche. Bien que la diverticulose ait été liée à un risque élevé de polypes et d'adénomes, le risque n'a pas augmenté dans les groupes de dépistage. La tomodensitométrie est fréquemment utilisée pour confirmer un diagnostic de cancer ou de diverticulite du côlon.

 

Maladie de Crohn (MC)

La diverticulite et les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) sont des troubles inflammatoires intestinaux qui causent une morbidité et un décès plus élevés chez les patients. La maladie de Crohn (MC) est caractérisée par une inflammation transmurale du système gastro-intestinal. Elle se caractérise par une inflammation de la couche muqueuse qui commence dans le rectum et progresse à travers le côlon. La maladie de Crohn se distingue généralement de la diverticulite par une maladie périanale et une inspection endoscopique des ulcérations aphteuses et des biopsies indiquant des granulomes.

 

Calculs biliaires

La diverticulite est une inflammation des diverticules qui se manifeste souvent par des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des saignements rectaux, de la diarrhée et de la fièvre. Lorsque le processus inflammatoire affecte les diverticules ascendants du côlon, la maladie pose un défi clinique car elle est facilement confondue avec d'autres crises abdominales aiguës.

La diverticulite du côté droit (DSR) peut être confondue avec la cholécystite, l'appendicite ou l'appendagite épiploïque. La différence entre ces troubles et la DSR est critique car ce dernier est traité de manière conservatrice et le développement d'abcès est rare.

Dans la gamme des investigations disponibles, l’échographie est l’examen de première intention menée chez les patients souffrant de pathologie abdominale. Elle peut exclure en toute sécurité la cholécystite et détecter de nombreux troubles abdominaux, y compris l'appendagite épiploïque (EA), l'appendicite, la colite, la lésion néoplasique et la maladie de Crohn, chacune ayant des caractéristiques échographiques distinctes. Il faut noter que les calculs biliaires sont plus fréquents chez les patientes, qu'elles aient une maladie diverticulaire ou non.

 

Escherichia coli

Les gens associent fréquemment E. coli à une intoxication alimentaire, et bien que ce type de bactérie puisse produire des symptômes d'intoxication alimentaire, il peut également conduire à des affections plus dangereuses telles que la pneumonie et les infections des voies urinaires.

En fait, on pense que les bactéries E. coli sont à l'origine de la plupart des infections urinaires (jusqu'à 95%). C'est parce que, bien qu'elles soient dans les intestins, elles ne sont pas loins des voies urinaires, elles peuvent facilement se frayer un chemin  et  causer des problèmes.

 

Comment la diverticulite est-elle diagnostiquée?

Diverticulitis how to diagnose?

Chez un patient souffrant de douleur dans le quadrant inférieur gauche, le diagnostic de diverticulite du sigmoïde nécessite à la fois la preuve d'une réponse inflammatoire (protéine C-réactive (CRP), nombre de globules blancs (WBC) et une vitesse de sédimentation érythrocytaire (VS)) élevés, associés à une localisation de l'inflammation sur le site d'un diverticule à l'aide d'une méthode d'imagerie, telle que l’échographie ou la tomodensitométrie.

Habituellement, la diverticulite est diagnostiquée en effectuant une tomodensitométrie abdominopelvienne. Il est fortement indiqué que le patient boive un produit de contraste oral avant d'effectuer le scanner, afin de mettre en évidence le tractus intestinal et de le rendre plus visible pour les médecins. La précision du diagnostic de diverticulite à l'aide de tomodensitomètres se situe entre 94% et 99%, c’est la raison pour laquelle elle est souvent utilisée pour confirmer le diagnostic. Une autre façon de diagnostiquer la diverticulite est la coloscopie, c’est à éviter en cas de diverticulite aiguë car elle pourrait entraîner une perforation du côlon.

 

Traitement de la diverticulite

En cas de diagnostic de diverticulose, la personne doit consommer principalement des aliments contenant des niveaux élevés de fibres, afin de prévenir l'apparition de diverticulite.

Et dans le cas  de diverticulite, il faut savoir que le traitement a plus de composants:

  • Diète
  • Traitements médicaux
  • Chirurgie

 

Aliments pour la diverticulite

Afin de traiter la diverticulite, l'alimentation est l'un des aspects les plus importants. Comme manger des aliments malsains est l'une des principales causes de cette maladie, manger des aliments plus sains aidera à réduire les symptômes et les dommages à long terme.

Selon les spécialistes, la consommation d’aliments constitués de niveaux élevés de fibres pourrait protéger de la diverticulose et de la diverticulite. À titre d'exemple, l'incidence de la diverticulite et de la diverticulose est considérablement plus faible sur le continent asiatique, où les gens ont tendance à manger des aliments riches en fibres. Ceci est tout à fait en opposition avec les civilisations occidentales, dont l'alimentation quotidienne est basée sur des aliments faibles en fibres, et où l'incidence est considérablement plus élevée.

Afin de maintenir la situation diverticulaire sous contrôle, il faut suivre un régime alimentaire à haute teneur en fibres. Mais  en cas de crise de diverticulite, il faut suivre un régime pauvre en fibres, jusqu'à ce qu’on soit complètement rétabli. Dans certaines situations, il est recommandé de suivre un régime uniquement liquide, afin de protéger la zone touchée.  Une fois que la poussée de diverticulite commence à s'estomper, on revient progressivement à un régime normal, mais dans ce cas l’alimentation devrait inclure environ 30 g de fibres par jour.

Les meilleures sources de fibres qui respectent la plupart des régimes alimentaires sont:

  • Fruits (frais et secs);
  • Légumes;
  • Céréales.

Si votre alimentation quotidienne ne couvre pas la quantité nécessaire de fibres, vous pouvez y ajouter des suppléments qui combleront le manque de fibres et aideront à améliorer la fonction intestinale et à prévenir la constipation. Normalement, ces suppléments qui couvrent la quantité manquante de fibres dont vous avez besoin peuvent être trouvés dans les pharmacies et ils viennent sous forme de poudre qui doit être mélangée avec de l'eau, afin d'être prêt pour la consommation. Les suppléments de fibres qui sont le plus souvent prescrits sont le psyllium (Metamucil) ou la méthylcellulose (Citrucel). Habituellement, les suppléments de fibres sont consommés une à trois fois par jour.

Ne commencez pas à suivre un régime sans consulter votre médecin ou votre nutritionniste à ce sujet. Sans l'avis d'un spécialiste, le régime que vous suivez pourrait améliorer les symptômes de votre diverticulite, mais aggraver d'autres problèmes de santé. Par conséquent, l'expertise et la recommandation d'un spécialiste sont toujours nécessaires, afin d'éviter des problèmes de santé indésirables.

Dans le cas où vous souffrez de diverticulite, le médecin pourrait vous prescrire un régime de diverticulite liquide qui ira de pair avec votre traitement. Ainsi, afin d'améliorer les symptômes et l’état de santé général, tout médecin va recommander de manger prudemment, afin de protéger la zone touchée du côlon. Par conséquent, les aliments que les médecins vous recommandent le plus probablement au début de la cure de diverticulite seraient:

  • Eau (au moins 2 litres par jour et si vous êtes une personne active, vous devriez certainement boire plus que cela);
  • Jus naturels et frais;
  • Soupes (soupes à la crème - comme la soupe à la tomate, la soupe au brocoli, etc.);

La récupération de la diverticulite commence souvent par des aliments faibles en fibres. Ainsi, dans les premiers stades de la récupération, le médecin recommandera de manger des aliments comme le pain blanc, le poisson, la volaille, les œufs ou même les produits laitiers. Après un bout de temps de récupération, le médecin glissera doucement les aliments riches en fibres, jusqu'à ce qu’on puisse manger normalement des aliments riches en fibres. Après avoir récupéré de la diverticulite, il est très important de manger des aliments riches en fibres, car ce sont eux qui sont responsables de la mise en forme saine des selles, de manière à ce qu'ils passent facilement dans le gros intestin et réduisent la pression du tube digestif.

 

Cible de régime riche en fibres

 Des études montrent que les femmes qui n'ont pas plus de 51 ans devraient manger au moins 25 grammes de fibres par jour, tandis que les hommes qui n'ont pas plus de 51 ans devraient essayer de manger au moins 38 grammes de fibres par jour. Les personnes de plus de 51 ans devraient manger au moins 25 grammes de fibres par jour si elles sont des femmes, et au moins 30 grammes de fibres par jour si elles sont des hommes.

Si vous avez besoin de conseils sur ce qu'il faut inclure dans votre régime riche en fibres, vous devriez considérer ce qui suit:

  • Aliments à grains entiers, comme les pâtes, le pain ou les céréales;
  • Haricots;
  • Fruits et légumes.

De plus, tout en suivant un régime strictement riche en fibres, il est recommandé de faire de l'exercice régulièrement, afin de mieux propulser les déchets du système digestif.

Pendant l'éruption de la diverticulite, les médecins recommandent généralement de se reposer, de traiter la maladie avec des antibiotiques et un régime liquide clair de diverticulite.

Un régime liquide clair n'est recommandé que lorsque le niveau de gravité de la diverticulite est élevé, même si elle nécessite une intervention chirurgicale ou non.

Pendant les poussées de diverticulite, le régime liquide clair se compose de:

  • Eau;
  • Jus sans pulpe;
  • Bouillon
  • Sucettes glacées (en dessert).

Mais en cas de légère poussée de diverticulite ou si on est déjà sur un rythme de récupération, le médecin conseillera sur un régime pauvre en fibres. En ce qui concerne un régime pauvre en fibres, l'apport quotidien en fibres devrait être limité, seulement entre 8 et 12 grammes, mais cela dépend de la façon dont le côlon a été affecté.

Les aliments les plus recommandés à manger tout en se remettant d'une poussée de diverticulite sont:

  • Pommes de terre;
  • Oeufs;
  • Viande - mais elle doit être râpée pour être tendre;
  • Fruits de mer;
  • Fruits - seulement certains, comme les pêches ou les poires ou on peut manger de la compote de pommes ou des bananes mûres. Habituellement, les niveaux élevés de fibres insolubles du fruit se trouvent dans la peau.
  • Produits laitiers - il est recommandé de manger du yogourt grec ou du fromage cottage car ils sont riches en protéines et en calcium et sont sans fibres. De plus, leur douceur est facilement acceptée par un intestin affecté.

Le médecin augmentera progressivement la quantité d'apport en fibres dans l’alimentation. Le processus peut prendre de quelques jours à plusieurs semaines, selon la gravité de la poussée. De cette façon, la constipation et les ballonnements seront évités.

 

Aliments à éviter en cas de diverticulite

Lors d'une poussée de diverticulite, il est préférable de consommer des aliments mous et tendres, afin d'éviter l'inflammation des diverticules.

De plus, lors d'une poussée de diverticulite, il faut éviter de manger des aliments riches en fibres. Par exemple, vous devriez éviter :

  • Céréales: pâtes, pain, etc.;
  • Haricots;
  • Fruits;
  • Légumes.

 

Médicaments contre la diverticulite

En termes de médicaments, la diverticulite est facile à traiter à la maison.

Le traitement de la diverticulite est généralement basé sur la gestion de la douleur – généralement, avec du paracétamol, qui est utilisé pour améliorer les symptômes et, afin de traiter l'infection, les médecins prescrivent des antibiotiques.

Il est très important de savoir que si vous souffrez de diverticulite, vous ne devez pas prendre d'aspirine ou de médicaments à base d'ibuprofène car ils pourraient causer des problèmes d'estomac.

Si vous présentez également des symptômes tels que la constipation ou la diarrhée, le médecin devrait vous prescrire un régulateur de transit.

Si vous avez un cas plus grave de diverticulite, vous devrez peut-être être hospitalisé. Compte tenu de la gravité de la maladie, les antibiotiques peuvent être administrés par voie injectable et la perfusion intraveineuse pourrait remplacer tout manger ou boire.  De plus, si le paracétamol n'est pas en mesure de gérer la douleur, les professionnels de la santé pourront prescrire un analgésique plus puissant.

 

Chirurgie de la diverticulite

En raison de complications de diverticulite, dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, afin de traiter la maladie.

La chirurgie de la diverticulite n'est envisagée et pratiquée que dans des situations telles que:

  • Diverticulite avec abcès – Dans ce cas, une intervention chirurgicale n'est nécessaire que si le liquide de l'abcès n'a pas été complètement recueilli avec un cathéter. La chirurgie est effectuée, afin de nettoyer complètement la zone touchée;
  • Diverticulite avec perforation – ce scénario représente la situation d'une perforation dans le côlon qui permet au pus et aux selles de se répandre dans la cavité abdominale, entraînant une péritonite, qui met la vie en danger. Le but de la chirurgie dans ce cas est de nettoyer la zone infectée et d'enlever la zone touchée du gros intestin;
  • Diverticulite avec blocages ou sténoses - ce type d'infection par la diverticulite résulte d'infections antérieures du gros intestin dont les effets sont de le rétrécir ou même de le bloquer. Dans le cas où le côlon est bloqué, la chirurgie est obligatoire pour éclaircir la situation et libérer le côlon;
  • Diverticulite avec fistule – Une fistule représente un abcès qui crée une connexion anormale entre les organes et ils ne se ferment pas naturellement. Une fistule qui apparaît dans le côlon pourrait atteindre la vessie, le vagin, l'utérus, une autre partie du côlon, ou même la peau. Une intervention chirurgicale est nécessaire dans ce scénario, pour fermer la fistule;
  • Diverticulose avec saignement rectal – Ce type de diverticulose est causé par l'éclatement d'un vaisseau sanguin dans la zone approximative des diverticules et il peut nécessiter une intervention chirurgicale, au cas où le saignement ne s'arrête pas naturellement ou par traitement. Les saignements légers s'arrêtent généralement naturellement, tandis que seulement 20% de la diverticulose avec des cas de saignement rectal ont besoin d'un traitement;
  • Diverticulite chronique dont les symptômes n'ont pas été améliorés par un traitement ou en respectant un régime alimentaire qui contient une grande quantité de fibres.

Selon la gravité et la propagation de la maladie, le médecin décidera quel type de chirurgie est nécessaire pour améliorer les symptômes et guérir la zone touchée. Par conséquent, l'ensemble du processus chirurgical pourrait être effectué en une seule chirurgie ou divisé en deux chirurgies ou plus.

La chirurgie de la diverticulite n'est pas nécessairement faite en mode de procédure ouverte (grande incision), elle peut également être effectuée par procédure laparoscopique mini-invasive (petite incision). C'est au chirurgien responsable de décider quel type de chirurgie sera effectué.

De plus, en fonction de la gravité de la maladie, certains patients qui ont besoin d'une intervention chirurgicale devront également subir une colectomie. La colectomie signifie que la partie affectée du côlon sera enlevée et qu'elle sera suivie d'une colostomie, qui pourrait être temporaire ou permanente. La colostomie signifie qu'un canal sera créé de l'extrémité du côlon sain à la surface de la peau, afin de collecter les déchets dans un sac spécial, appelé sac de colostomie. En cas de besoin temporaire de colostomie, le sac sera utilisé pendant environ deux mois, jusqu'à ce que le gros intestin guérisse. Lorsque le côlon est guéri, le gros intestin est reconnecté au rectum et le sac de colostomie est finalement retiré.

Une discussion avec le chirurgien doit avoir lieu avant avant l'intervention chirurgicale pour éclaircir tous les risques des complications et de ce à quoi s’attendre après la procédure.

 

Pronostic

Le pronostic des patients atteints de diverticulite est déterminé par leur âge à la présentation, l'existence de comorbidités et la gravité de la maladie. En général, les personnes plus jeunes ont une morbidité plus élevée car elles ne savent pas qu'elles ont la maladie et arrivent souvent en retard. De plus, les personnes immunodéprimées ont un taux de morbidité et de mortalité important.

 

Complications

Les complications surviennent chez environ 15% des personnes atteintes de diverticulite aiguë. Les épisodes récurrents de diverticulite affectent entre 20% et 50% des individus. Les épisodes multiples ne semblent pas augmenter directement la probabilité de problèmes. Il peut augmenter la probabilité de fibrose, entraînant la création de sténoses et un blocage conséquent.

Environ 20% des individus développeront une gêne abdominale persistante à la suite du syndrome du côlon irritable ou d'une diverticulite chronique de bas grade. Pour soulager les symptômes, ces personnes peuvent être recommandées pour une colectomie élective. Les complications de la diverticulite comprennent:

  • Abcès pelvien
  • Perforation intestinale
  • Fistule intestinale
  • Péritonite
  • Occlusion intestinale
  • Septicémie
  • Saignement par rectum

 

Soins de la diverticulite

Après le traitement, la poussée de diverticulite est guérie. Cela ne signifie pas que les diverticules disparaissent. La présence de diverticules; la diverticulose, est une condition à vie.

Les statistiques montrent qu'il est possible que la diverticulite se reproduise après de légères poussées initiales, où aucune intervention chirurgicale n'a été effectuée. Dans de très rares cas, une poussée de diverticulite pourrait réapparaître chez les patients ayant subi une résection du côlon sigmoïde. De plus, il est rapporté qu'environ 20% à 35% de ceux qui ont eu une diverticulite ont d’autres attaques récurrentes de la maladie. Également, environ 36% des personnes présentent des symptômes abdominaux après la première poussée de diverticulite.

 

Conclusion

La diverticulite aiguë est une inflammation causée par une micro-perforation du diverticule qui est une saillie en forme de poche de la paroi du côlon. La diverticulite peut survenir chez 10% à 25% des personnes atteintes de diverticulose.

La diverticulite peut être simple, difficile ou les deux. Il n'y a pas de problèmes associés à la diverticulite non compliquée. La diverticulite compliquée se caractérise par le développement d'un abcès, d'une fistule, d'un blocage intestinal ou d'une perforation franche à l’origine d’une péritonite.

La diverticulite était autrefois connue et traitée comme une maladie principalement chirurgicale, actuellement, c’est un phénomène médicalement contrôlé, même à son stade  plus grave.

Des articles

Autres Articles